UNION SPORTIVE MODANE -1919 : site officiel du club de foot de MODANE - footeo

Il était une fois Modane

Histoire de Modane

  • Préhistoire: C'est au néolithique (ou âge de la pierre polie ) que l'on situe l'arrivée ici des premier hommes d'origine ligure (qui viennent du golf de Gêne) avant d'être submergés au 5ème siècle par des tribus celtiques venant du Nord-Est. La région ne dû pas être pour les Romains un centre important, comme d'autres sites en Savoie. Ici, ni monument, ni temple, ni habitations de l'époque n'ont été retrouvés. 
  • Antiquité  :Bien que la Maurienne ne soit pas une voie romaine principale, la circulation fut sensiblement augmentée à travers la vallée. Petite cité rurale, Modane était surtout un lieu de passage pour les marchands et les pèlerins qui allaient de Gaule vers Rome. La route venant du col Clapier, au-dessus de Bramans, passait par Aussois, Amodon et rejoignait Saint-André. Le Modane que nous connaissons aujourd'hui, était rempli de marécages qui ont été asséchés. Des raccordements reliaient la cité Modanaise, par le Freney à l'aval, par Loutraz au centre, par la forêt de Villarodin à l'amont.
  • Moyen âge : Des invasions sarrasines arrivent d'Espagne dès 720. Dès le 11ème siècle, Modane relève des comtes de Savoie. Modane est avant tout un lieu de passage pour les armées allant guerroyer en Piémont, en Lombardie, en Savoie, au gré des alliances ou suivant l'humeur des princes .
  • Renaissance: Les incendies comme en 1536, les épidémies de choléra et de peste en 1558 et en 1630 dévastent Modane. La peste de 1565 enleva à Modane une grande partie de ses habitants. En 1630, l'année de la grande peste (à noter que cette même année l'épidémie emporte la moitié de la population) il y a 962 habitants. Les habitants louaient leurs mulets aux voituriers et conducteurs de diligences pour faire la montée de Modane au pont du Nant. Ce fut pendant longtemps la principale source de revenus des Modanais. Il faut encore noter l'occupation de la Maurienne par les troupes espagnoles pendant 6 ans (de 1742 à 1749). Modane est traversée par la voie ferrée du Rhône au Mont-Cenis et par la route nationale de Paris en Italie par le Mont-Cenis.
  • 19ème siècle: En 1801, la population était de 1100 habitants, en 1860, de 1203 et en 1901 de 2603.
  • En 1857 commencèrent les travaux du tunnel ; 800 ouvriers furent logés pendant quinze ans à Modane ; la gare internationale fut construite et Modane Gare prit naissance. Modane vit doubler sa population en moins de vingt ans. L'entrée du tunnel des Alpes se trouve sur le territoire de Modane, à peu de distance de la gare. 1857: année où débutent les travaux de la percée ferroviaire. Les travaux de la percée des Alpes entrepris à l'automne de 1857 du côté de Bardonnèche ont été commencé au printemps de l'année1858 du côté de Modane. La cité est petite mais on commerce avec Bardonnèche et Briançon. Trois ans après, au moment de l'annexion de la Savoie à la France, c'est par un vote unanime que les Modanais souhaitent s'accrocher à ce pays. En 1865 eu lieu l'explosion de la poudrière du tunnel. Cette explosion coûta la vie à plusieurs des ouvriers et fit voler en éclats toutes les vitres de la commune. En 1867, le choléra fit de nombreuses victimes ; des familles entières disparurent en quelques jours. La rencontre des deux galeries a lieu le 25 septembre 1870. La commune de Modane a une superficie de 6969 hectares. L'altitude de son sol varie de1050 à 2500 mètres. Les habitations forment deux agglomérations distantes de 1200 mètres, reliées par la route nationale : Modane et Modane Gare. L'arc traverse le territoire de Modane sur une longueur de 2,500 km. L'arc reçoit sur sa rive droite le ruisseau de Saint-Bernard et sur sa gauche le ruisseau de Saint-Antoine. On trouve sur le territoire de la commune le fort du Replaton ( construit entre 1886 et 1893) construit pour défendre l'entée du tunnel du Fréjus et une partie du fort du Sapey qui défend les cols de Fréjus, de la Roue, de Pelouse et de toute la vallée de Lanslebourg à Saint-Michel.
  • 20ème siècle: Au 20ème siècle, la vie Modanaise est transformée par l'ouverture du tunnel ferroviaire. La ville devient internationale , mais aussi garnison militaire. La gare voit se développer autour d'elle un monde nouveau : celui des transitaires(ou des maisons de commerce), des banques, des agents de change. Les bâtiments de la gare sont couverts d'une grande et haute " Marquise ". (Une marquise est une grande baie vitrée qui était comme un toit pour la gare de Modane.)Les opérations de contrôle des voyageurs s'effectuent au bout des couloirs grillagés . Un des contrôle célèbre demeure celui des émigrants italiens, de retour d'Amérique après la guerre de 1914 à1918. Plusieurs rizeries sont ouvertes, depuis cinq au moins, sont au centre ville de Modane et aussi à Fourneaux. Elles reçoivent le riz brut italien, le traitent, puis le stockent aussi avant d'en approvisionné le marché français. Les casernes de Loutraz construites en 1905, accueillent des fantassins, les forts du Replaton et du Sapey hébergent des artilleurs. Aux autochtones s'ajoutent les fonctionnaires venus de tous les coins de France et d'Italie. 
  • Evolution: Jusqu'au 19ème siècle, les communes de Modane et Fourneaux étaient bien distinctes l'une de l'autre. Modane (1067 m) et Fourneaux (1057 m). Avec le percement du tunnel ferroviaire, un nouveau quartier s'étendit dans le secteur de la gare, reliant, Modane- ville à Fourneaux. Le développement industriel apporta un regain d' activité avec la création de l' usine de la pâte à papier Mathussiére et Forest en 1885 et celle de l'usine de carbure de calcium de Saint-Gobain en 1917. L'ors des terribles bombardements alliés de l'automne 1943 ; écrasée sous les bombes, l'agglomération disparut presque entièrement et seul quelques maisons ou bâtiments subsistent aujourd'hui. Les bombardements de 1943 portent un coup sévère au développement de la cité. Edifiée au début du siècle, larizerie de Modane représenté également une curiosité architecturale. 
  • Population : Gros village agricole et relai de poste sur la route d'Italie par le col du Mont-Cenis, Modane devient, après l'ouverture du tunnel ferroviaire du Fréjus en1871, une cité active liée à l'évolution du trafic international. La population comptait 5 500 habitants en 1968 au début du percement du tunnel du Fréjus.

US MODANE